DOSSIER : JOUETS TOXIQUES (1)

Publié le 1 Février 2014

DOSSIER : JOUETS TOXIQUES (1)

Après cette période de dépenses non comptées en jouets pour faire plaisir à nos bambins, s'il n'est pas déjà trop tard, l'heure est peut-être propice d'aborder le sujet sensible des jouets et de leur toxicité.

Certaines voix s'élèvent, arguant que les problèmes du 20ème siècle qui nous touchent sont principalement causés par la pollution / les pesticides, etc., et que si on fait attention à tout, on ne vit plus...

Un  "on ne vit plus" on ne peut plus adéquat.

______________________________________________________________________________

Le consommateur exige de plus en plus de transparence quant à ce qu'il mange, et parfois à ce qu'il met sur sa peau / cheveux... mais est-ce qu'il y a autant de précautions en ce qui concerne les jouets?

La plupart du temps, non. En effet, il semble que la plupart des consommateurs ne considèrent pas le jouet comme dangereux : pourquoi?
Nous consommateurs, pensons, et à juste titre, qu'il serait abhérant que le gouvernement autorise les industriels du jouets à bourrer de poisons les produits destinés aux bébés, aux enfants... appelons un chat, un chat : il s'agit bien de poisons.
"Oui mais en quantité trop infime pour que ça ait un impact sur sa santé quand même!"

Certes. Sauf que ce sont des enfants, avec un corps beaucoup plus perméable que celui des adultes. Et surtout, ces infimes quantités s'accumulent : comptons les différents jouets qui vont être mis à la bouche + les aliments issus des OGM + les pots d'échappements + la pollution des eaux... fiou!

Alors ok, on ne peut pas faire attention à tout. Malheureusement on doit composer avec tout cela.
Mais, il y a-t'il une chance pour que nous choisissions ce que l'on achète? quite à l'acheter plus cher, et en moins grande quantité? quite à ce que bambino et bambina aient moins de cadeaux à déballer (et disons le franchement, moins de jouets à prendre la poussière au bout d'une semaine)?

"Oui mais comment on fait pour savoir ce qu'on achète en jouets, il n'y a pas de liste des composants comme dans l'alimentation?". Bon point. Les industriels du jouet ne sont pas obligés de mentionner les substances qui entrent dans la composition de leurs produits.
 

Cet article là parlera des substances seulement, mais, ne vous inquiétez pas, je vous ferai part prochainement de ma liste de jouets sains, et où les trouver facilement.

___________________________________________________________________________________

Identifions d'abord les substances toxiques trouvées dans les 66 jouets testés lors d'une enquête menée par 60 Million de consommateurs en 2009. Presque la moitié de ces jouets en contiennent : allergènes, cancérigènes...

Phtalates, métaux lourds, formaldéhyde ou formol, parfums de synthèse, et le fameux Bisphénol A.

ZOOM SUR LES POUPÉES

La palme d'or de la toxicité revient à la poupée!

La plupart sont faites en plastique et contiennent beaucoup de substances toxiques, dont la première : Les phtalates.

Les phtalates servent à assouplir le plastique, et donc à rendre malléable. On leur reproche d'être toxiques pour la reproduction (baisse de la fertilité, malformation), le foie (tumeurs sur les rats), les reins.

Quand une poupée ne contient pas de phtalates, les fabricants s'en vantent généralement avec la mention "sans PVC" ou "Sans Phtalates.
Sinon, la précaution suivante peut être prise : déballer les produits et laissez les aérer 1 jour ou 2 dans le balcon, garage, etc.


Mais c'est pas tout, les poupées contiennent du formaldéhyde (ou formol) utilisé comme conservateur, il serait irritant pour les voies respiratoires, allergisant, et aussi "un peu" cancérigène...

Ha! et j'allais oublié quelques métaux lourds (chrome, cadmium...) pour rajouter quelques difficultés à la reproduction, donner plus de chances aux cancers (si jamais les pesticides alimentaires aient mal fait leur boulot, on ne sait jamais), et bien sur un effet allergène, comme toute substance nocive qui se respecte.

Et vous croyez que c'est tout? nooooon. Il y a une substance pas trop mal qui est un composé perfluroré. Alors ce composé me laisse un peu sans voix. Cliquez ici pour en savoir plus. Mais voici un petit "copié-collé" : "Ces composés résistent à la dégradation et demeurent donc très longtemps dans l’environnement. Le corps humain, comme celui des autres êtres vivants, n’arrive pas à les éliminer. Ils s’accumulent donc dans les muscles et les protéines. Ils sont présents dans le sol, l’air et l’eau. On les détecte dans pratiquement tous les organismes vivants de la planète."
Lisez l'article sur le site internet pour en connaître les effets néfastes...

Tout ça pour le plaisir des petites filles... chanceuses hein? Moi j'imagine de suite ça :

DOSSIER : JOUETS TOXIQUES (1)

ZOOM SUR LES JOUETS EN PLASTIQUE

(en général)

Des études officielles allemandes (datant de 2009) ont démontré la présence de phtalates à un taux trop élevé dans le sang et dans les urines des enfants.
Nous avons vu précédemment que les phtalates servaient à assouplir le plastique. Sachant que le plastique devient inévitable dans notre quotidien (bouteilles, boîtes de conservation, équipements divers et variés), il convient de choisir autant que possible le produit "sans phtalates" ou "sans PVC"... surtout lorsqu'il s'agit de produits pour enfants car ils mettent tout à la bouche, et OUI!, ça pénètre dans l'organisme.

ZOOM SUR LES COULEURS

Et la palme de la plus grande concentration en métaux lours revient aux feutres, pâtes à modeler, peintures, maquillages pour enfants, et autres objets destinés à la création mais aussi à la décoration des jouets ...
En plus des métaux lourds (rappel : perturbateurs endocrinien, cancérigènes, allergènes), il y a du formol (rappel : idem que les métaux lourds), et bien sur des phtalates...

Est-ce que l'on doit pour autant ne pas acheter de feutres, de pâte à modeler, ou de la peinture et arrêter de vivre tant qu'on y est? "Que nenni"!
Choisissez des jouets par exemple avec des colorants alimentaires (Sophie la Girafe par exemple, malgrè la polémique de l'été dernier, elle reste un jouet relativement sain).

Sinon, les labels NF environnement vous aidera à privilégier une marque plutôt qu'une autre.

Comme dit en intro, je vous proposerai ultérieurement une liste de jouets sains .

DOSSIER : JOUETS TOXIQUES (1)

ZOOM SUR LES PELUCHES

Qu'elles sont mignones ces peluches, et toutes douces!

Mais pas que!

En plus du chrome, des composés perfluorés, et du Formol (comme vu plus haut), ces peluches contiennent également des retardateurs de flammes bromés.

Alors, celui là KESAKO?

Les retardateurs de flammes bromés, comme son nom l'indique, empêchent la propagation des flammes. Il y en a dans les appareils électroniques, les matelas, les meubles... et tout ça est supposé resister dans une certaine mesure au feu.
Trop bien! Oui. Sauf que voilà :

les composants chimiques utilisés principalement sont les polybromodiphényles éther (BPDE). Non seulement sont-ils suspectés de perturber le système endocrinien (reproduction, hormones, toussa toussa), mais "seraient" responsables de troubles du système nerveux (hyperactivité, troubles du comportement, troubles de l'attention...)... c'est limite si on ne remettrait pas en question l'utilité des pédo-psychiatres!

Petit conseil : lavez les peluches avant de les donner à bambino ou bambina et/ou prenez des peluches labelisées bio, en fibres naturelles.

ZOOM SUR LES JOUETS EN BOIS

Florence Foresti plaisantait dans un de ses sketchs, en disant "avant je voulais des jouets en bois, etc...". Pourtant, bois ne rhyme pas forcément avec sain.

En effet, le bois subit des transformations pour le jouet : peinture, vernis...

Nous avons vu précédemment le problème des peintures, il se répercute forcément sur les bois peints et vernis, alors méfiance avec les puzzles, les jeux de construction...
Bien sur, il y a aussi du Formol et des métaux lourds...

Choisissez-les en bois non vernis, et avec des peintures naturelles. Les labels vous aideront également.

______________________________________________________________________________

POUR CREUSER LE SUJET

Quoi que vous choisissiez (ou recevez en cadeau), essayez de prendre le temps d'aérer les jouets 1 jour ou 2 avant leur utilisation et/ou, si possible, de les laver en machine, ou avec un chiffon imbibé d'eau savonneuse.

Pour conclure, j'ai envie de rappeler ceci : ne croyez pas que les réglementations sont faites pour protéger sur le long terme la population. Selon mon avis personnel, les réglementations trouvent des "compromis" pour ne pas trop ravager la population trop vite (ainsi, on ne sait pas trop ce qui engendre directement telle ou telle maladie), et laisser un peu beaucoup de libertés aux fabriquants pour qu'ils restent compétitifs sur le marché. D'où l'importance des labels indépendants.

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à visionner un reportage très bien fait sur les jouets toxiques, le danger invisible diffusé sur ARTE.

Vous pouvez également vagabonder sur le site Réseau Environnement Santé.

Et, rien à voir (ou presque), si vous voulez un cartable sain pour vos enfant, c'est ici qu'il faut aller.

Et vous, êtes-vous sensibles au choix des jouets?

 

Je remercie Sophie du blog Mes Petits Dessins, qui a bien voulu illustrer cet article et qui en illustrera probablement d'autres.
 

Rédigé par Lovely Days (by Faïza B.)

Publié dans #Consom' Action, #Enfantillages

Commenter cet article

Bentoumi 06/02/2014 10:02

Merci Fai ! C'est très intéressant ! Moi qui pensais qu'il suffisait d'éviter le plastique. Mais c'est vrai que les jouets en bois sont peints, décorés etc ... je n'avais pas poussé la réflexion jusqu'à me poser la question de la toxicité de la peinture et tout le reste.

boycott 04/02/2014 10:40

vous avez raison nous allons boycotter vue les cancer a la chaine je vais fabriquer moi même les jouets pour mes petits enfants

mamounette 03/02/2014 09:37

très bien analysée les fabriquant ne pensent qu'a vendre au dépens de la santé de nos enfants, faisons attention a la notice et ne pas acheter. les têtes pensantes reverront leur compositions.
. merci

Lovely Days (by Faïza B.) 03/02/2014 10:30

Oui, la loi de l'offre et la demande régit tout dans ce système, et comme vous dites, si le consommateur change, les industriels s'adapteront. :-)